• Faly miarahaba anao amin'ny anaran'i Jesoa Kristy Tompo.
  • RADIO RMK - RADIO RVMRMK (Radio madagasikara ho an'i Kristy) - RVM (radio vaovao mahasoa) mandefa ny "mana" isa-maraina
  • Ireo mpanoratra ny "Mana"
1 2 3
Manaisan'andro

Mana anio


 





ASABOTSY 25 OKTOBRA
I TANTARA 17. 16-27 F. 2, 4

FANKASITRAHAN’I DAVIDA
Tsy nandalo tamin’i Natana mpaminany intsony i Davida eto fa nanandratra vavaka tamin’Andriamanitra mivantana avy hatrany izy.
Vavaka fanetren-tena. Fankasitrahana feno kanefa koa manambara fanetrentena tanteraka ny vavaka nataon’i Davida. “Zinona moa aho” Izany teny izany dia manambara ny maha-tsinontsinona, ny maha-ambany tanteraka, ny maha-zava-poana. Firy amin’ny olona no manana fanetren-trena tahaka izany na dia mifanatrika amin’Andriamanitra izay sady ambony no lehibe aza ? Fa i Davida kosa dia tena nahatsapa tanteraka ny maha-kely sy bitika azy. Ary tsy izy tenany ihany fa ny mpianakaviny dia ambarany ho tahaka izany koa. Izay tokoa ilay nolazain’I Jesoa Tompo hoe : Izay manetry tena no hasandratra fa izay manandra-tena no haetry (Matio 23. 12).
Vavaka fiderana. Tsy hitan’i Davida izay teny hambara entiny mankasitraka an’Andriamanitra (18)”Inona intsony no holazain’I Davida aminao”. Feno mitafotafo ny fony, mankasitraka tanteraka Ilay Andriamaniny izy.
Vavaka fanandratana : Andriamanitry ny Israely ihany no Andriamanitra. Fantatr’i Davida tsara izany ary ekeny tanteraka : Jehovah ô, tsy misy tahaka Anao ary tsy misy Andriamanitra afa-tsy Ianao araka izay rehetra ren’ny sofinay”(20). Fanekem-pinoana lalina sy faharesen-dahatra tanteraka.
Fanontaniana : Manao ahoana ny fahatsapanao ny maha-Izy azy an’Andriamanitra ?
Teny fampaherezana : Ny olona manatona an’Andriamanitra sy tena akaikin’ny fony tahaka an’i Davida dia mahazo fitahiana ary izany fitahiana izany dia maharitra mandrakizay” (27b). Tianao ve ny ho voatahy mandrakizay ? Manatona sy maneke Azy amin’ny fonao rehetra fa tsy miova ny teny fampanantenany.

Soratra Masina ho an’ny herinandro :
1 Tantara 17. 20





RADIO azo hiainoana ny mana isa-maraina:

   

Le pain du jour: 

Samedi 25 octobre
1 Chroniques 17.16-27 Q. 3, 5
PRIÈRE DE RECONNAISSANCE
L’humilité du roi David (16-22). Le roi David reconnait la grâce que Dieu lui a faite. Il reconnaît que bien qu’il soit un simple berger, Dieu a fait de lui un roi et un homme selon son coeur (19) et s’est révélé à lui dans beaucoup de situations. Il se voit petit devant l’immensité de la grâce de Dieu dans sa vie. Un proverbe populaire chez nous dit : « Si tu ne sais pas où tu vas, tu ne peux pas oublier d’où tu viens ». David est conscient de ce qu’il était avant d’être élevé à la tête du peuple que Dieu s’est lui-même choisi (21-22). Prenons-nous souvent le temps de réfl échir à nos origines, à nos faiblesses, à nos manquements, … malgré lesquels Dieu nous accorde ses grâces ? N’est-ce pas là le moyen le plus sûr pour nous de ne pas nous enorgueillir ? La requête de David (23-27). David n’a demandé à Dieu autre chose que d’implorer sa grâce pour l’accomplissement de ses propres promesses. De quelles promesses s’agit-il ? (17.10-14). Une prière selon la parole et la volonté de Dieu, n’est-ce pas là celle dont l’exaucement est assuré ? « Quand vous demandez, vous ne recevez pas, car vous demandez avec de mauvais motifs : vous voulez que l’objet de vos demandes serve à votre propre plaisir » (Jac 4.3). Conseil : Toutes les promesses de Dieu pour notre vie se trouvent dans sa parole. La bonne manière de prier c’est d’implorer la grâce divine pour la réalisation de ces promesses.



A VOIR AUSSI:




Video :

Ou iras-tu ?








Partage

Ne t'agites pas!!